Votre PME est-elle à risque d’ubérisation ? 3 vaccins pour se prémunir

Uber à créer un tremblement de terre dans le secteur hyper réglementé du transport par taxi. Il permet à une personne d’accéder à un service de transport entre particulier en utilisant une technologie et ce, à moindre coût. Ce phénomène mondial a entraîné la création d’un nouveau mot : ubérisation.

Le mot ” ubérisation “, tiré de l’entreprise américaine éponyme, désigne un phénomène économique précis : l’adoption d’un nouveau modèle de commerce, qui supprime les intermédiaires en mettant directement en contact l’offre et la demande.

argent

La pression est forte sur les prix. Malheureusement, ce n’est pas une pression afin de les accroître, mais bien de les réduire. Pour y arriver, la technologie permet d’éliminer un intermédiaire. Si par exemple, vous êtes un commerce de détail et que vous pouvez utiliser une technologie qui vous permettra de vous passer d’un représentant, ceci pourrait diminuer les coûts de 12% à 15%. Cette technologie vous permettrait soit de baisser vos prix ou d’accroître votre marge bénéficiaire. Dans ce cas, votre entreprise pourrait bénéficier de l’ubérisation. Par contre, si votre fournisseur décide de vendre en ligne et de se passer de ses points de ventes et vendre directement aux consommateurs, votre commerce de détail est à risque d’ubérisation.

Comme piste de solutions, vous pouvez toujours vous tourner vers les tribunaux pour faire respecter vos ententes. Toutefois, ce sont de longs délais et le temps qu’un jugement soit entendu, votre entreprise aura à survivre à cette ubérisation. La meilleure manière de se prémunir est de s’informer sur son environnement externe afin de connaître les avancements technologiques et les risques que ceux-ci peuvent avoir sur votre entreprise. Voici donc 3 “vaccins” pour vous prémunir de l’ubérisation.

Premier “vaccin” : utiliser la technologie pour se prémunir de l’ubérisation

Le premier “vaccin”, pour se prémunir de l’ubérisation est d’utiliser la technologie pour se prémunir des impacts de la technologie. Avec la masse d’information qui nous sollicite à tous les jours, il est impossible de retenir toutes ces informations. Ainsi, le meilleur truc est d’utiliser les alertes de Google afin de vous permettre de scanner votre environnement externe. D’autres logiciels ou applications sont également disponibles.

Une alerte Google permet d’effectuer des recherches sur Google avec des mots clés prédéterminés. De cette manière, si vous êtes une entreprise dans le domaine de la construction et que vous souhaitez recevoir des alertes dans votre secteur, vous allez inscrire : « technologie et construction ». En inscrivant ces mots-clés dans votre alerte et vous allez recevoir par courriel la recherche dans l’actualité de Google de manière périodique, soit au quotidien, hebdomadairement ou mensuellement. Je vous invite également à choisir des synonymes à vos mots – clés et créer d’autres alertes telles que « innovation et construction », « plateforme et construction » ou « logiciel et construction » et bien d’autres.

Pour consulter comment créer vos alertes sur Google, voici les liens :

https://support.google.com/alerts/?hl=fr

https://www.google.fr/alerts

Second “vaccin” : participation à des shows, des expositions afin de connaître les avancées technologiques

Chaque association professionnelle tient au moins un événement rassembleur durant l’année. Lors de ces événements, c’est souvent l’occasion pour des fournisseurs de profiter de cette tribune pour faire de la promotion de leur produit ou service. En participant à ces expositions, il est donc possible de se renseigner sur ce qui influencera le marché au cours des prochains mois. Encore une fois, ce scan systématique de votre environnement technologique vous permettra d’anticiper les impacts de la technologie et d’être pro-actif.

Troisième “vaccin” : Lien avec la stratégie corporative

Utiliser la technologie ou « scanner » son environnement sans au préalable savoir ce que l’on cherche, c’est comme aller en voiture sans itinéraire précis. Pour pallier à la situation, vous devez définir votre trajet. En affaires, le plan du trajet est votre stratégie corporative. Nous avons fait un résumé du livre de « Paroles de PDG » qui présente les 4 piliers de faire de la stratégie. Je vous invite à en faire la lecture ici :

L’avantage de bien définir votre stratégie sera de connaître quelle information est pertinente pour vous, quelles sont les menaces ou les opportunités et quelles informations conserver ou rejeter. De telle sorte, les perturbations technologiques qui seront susceptibles de perturber votre secteur d’activité seront recensées, vous aurez un plan de match pour les contrer ou vous insérer dans la vague.

En complément à ce “vaccin”, je vous invite à lire cet article fort intéressant sur la croissance exponentielle et les stratégies corporatives de Google, Uber et Amazon, entre autres.

En conclusion, il y a de forte chance que la majorité de l’information que vous allez recevoir ne soit pas pertinente pour vous. Par contre, une ou deux informations pourraient vous faire sourciller les sourcils et vous mettre la puce à l’oreille que des changements technologiques sont en émergences. Il vous sera donc possible d’être pro-actif et d’agir avant que le fait ne soit accompli.

Nous assistons les PME depuis près de 30 ans  à apprendre à lire leur environnement. N’hésitez plus et demandez nous notre recette :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Pour vous joindre (obligatoire)

Sujet

Votre message


Vous hésitez encore ? Vous pouvez vous inscrire gratuitement à notre infolettre afin de recevoir un conseil pratique de gestion tous les mardis matins, à prendre bien au chaud avec votre café.

Vous croyez que d’autres propriétaires de PME pourraient en bénéficier ! N’hésitez pas cette fois-ci et partagez.