Relève d’entreprise : une transition réussie pour Humaprise

Peu importe l’âge et la taille d’une entreprise, le transfert d’expertise n’est jamais une mince tâche. Pourtant, c’est le tour de force que vient de réaliser Humaprise, cette véritable institution en matière de consultation en gestion d’entreprises de la région.

Guy Pelletier, Nathalie Lafond et Luc Lévesque
Guy Pelletier, Nathalie Lafond et Luc Lévesque

Porté par un désir d’innover, son cofondateur et président, Guy Pelletier, a en effet décidé de se tourner vers l’avenir et de s’associer avec de nouveaux partenaires après plus de 27 ans de contribution active à la pérennité des PME de la région.

Après mûre réflexion et une année de planification, ce dernier a récemment cédé les droits d’auteur d’Humaprise Corp. au Groupe Humaprise Inc., dont les actionnaires sont Nathalie Lafond et Luc Lévesque. Bien qu’il ne soit plus à la tête de l’entreprise, la transaction prévoit que M. Pelletier en détiendra une franchise et qu’il pourra ainsi continuer de servir les entreprises de la région.

Continue reading

Qu’est-ce qui distingue un gestionnaire extraordinaire d’un gestionnaire ordinaire ?

Être propriétaire d’une PME, c’est être le numéro un. Ceci implique qu’une seule personne partage les tâches de cette fonction. Pour bien vivre le fait d’être numéro un sans être au prise avec la solitude, il n’y a rien de mieux que de savoir bien s’entourer. Un PDG avertit devrait s’entourer de collaborateurs qui sont complémentaires à ses valeurs humaines, mais différents de ses forces et de ses faiblesses. Ces collaborateurs aideront le PDG à prendre des décisions.

Hombre con interrogacin y flechas amarillas derecha e iquierda

Néanmoins, les collaborateurs devront décider, quant à eux, quels éléments sont primordial afin d’aider le PDG à prendre une décision. Un gestionnaire extraordinaire sera reconnu pour la justesse de ses décisions, mais avant-tout par sa rapidité à prendre une décision.

Afin de maximiser vos chances de toujours être un gestionnaire extraordinaire, voici trois principes à mettre en pratique :

1) Synthétisez rapidement les informations nécessaires à la prise de décision.
Votre environnement fourmille d’informations. Certaines sont pertinentes, d’autres pas. Qu’est-ce qui retient votre attention ? Comment classez-vous ces informations et comment les retrouvez-vous le moment venu ? À quelle vitesse êtes-vous capable de survoler votre environnement ? Ce sont des questions pertinentes qui vont vous permettre de synthétiser rapidement l’information provenant de votre environnement.

2) Pratiquez vous à prendre une décision rapidement.
Un joueur de hockey professionnel pratique et pratique et pratique encore et encore pour parfaire ses habiletés. Être en affaires n’a rien de différent. Il importe de se pratiquer. Débutez par prendre rapidement des décisions sur des éléments qui ont peu d’impact financier et mettez le principe 3 en pratique.

3) Documentez votre prise de décision dans un journal.
Souvent des décisions sont prises et vous ne vous souvenez plus comment vous avez pris cette décision. Par un journal, vous allez voir comment vous pensez et prenez des décisions et quelles actions vous devez améliorer : la rapidité ou la qualité des informations.

Quelle est votre moyenne au bâton des bonnes décisions ?

Continue reading

Les 4 piliers de faire de la stratégie, extrait de « Paroles de PDG »

Nous avons fait la lecture du livre : « Paroles de PDG, comment 75 grands patrons du Québec vivent leur métier ». Ce livre comporte plusieurs facettes intéressantes à la gestion d’une entreprise. Nous avons particulièrement adoré un passage qui parle de « faire de la stratégie ». Dans ce billet, nous vous présentons les piliers de ce que constitue faire de la stratégie pour les grands PDG du Québec.

Überlegen, Kreuzung

Planification stratégique

Un PDG doit toujours chercher à anticiper l’avenir. Il cherche à évaluer les menaces et les opportunités potentielles afin d’être en mode pro-actif.  Avoir une vision à long terme, au moins pour les 12 prochains mois, permet de concentrer les efforts dans la bonne direction. La planification stratégique est arrimée à un budget ce qui permet d’obtenir un contrôle des coûts. Enfin, elle se fait avec l’équipe de direction où les gens réfléchissent aux énoncés et orientations stratégiques de la prochaine année. Dans certains cas, les PDG choisissent de se réfugier loin de l’action de l’entreprise pendant quelques jours avec quelques proches collaborateurs afin d’édifier cette planification stratégique.

Réflexion stratégique

La réflexion stratégique, c’est se distancer des opérations courantes et pleinement assumer son rôle de visionnaire. Une vision stratégique s’édifie lors de cette réflexion. Cette réflexion permet de penser et d’élaborer les orientations stratégiques des prochains mois, de visualiser où s’en va l’entreprise et quel chemin sera utilisé pour y parvenir.

Gestion stratégique

Faire de la stratégique se fait en continu et au quotidien. Même si le chemin est connu par la direction, il reste à faire les pas pour s’y rendre. Chaque pas sera analysé, pensé, pesé afin de permettre à la stratégie de se mettre en place dans l’entreprise.

Communiquer et diffuser

Il ne s’agit pas uniquement d’avoir une planification stratégique, une gestion de l’information, des procédés d’affaires bien décrits ou des réunions rodées au quart de tour, il importe que ces outils soient diffusés, utilisés et maîtrisés par les employés. Ceci est le rôle du PDG de prendre en charge les communications. Au sein d’une entreprise qui cherche constamment à optimiser ses marges, le rôle du patron est d’être le gestionnaire de ce projet commun afin d’assurer la pérennité de l’entreprise. De telle sorte que tous les employés soient informés de la stratégie corporative.

 

Extrait de : Paroles de PDG: Comment 75 grands patrons du Québec vivent leur métier

Louis Hébert (Auteur), Réal Jacob (Auteur), Alain Gosselin (Auteur), Eric Brunelle (Auteur), Roman Oryschuk (Auteur)