Votre PME est-elle à risque d’ubérisation ? 3 vaccins pour se prémunir

Uber à créer un tremblement de terre dans le secteur hyper réglementé du transport par taxi. Il permet à une personne d’accéder à un service de transport entre particulier en utilisant une technologie et ce, à moindre coût. Ce phénomène mondial a entraîné la création d’un nouveau mot : ubérisation.

Le mot « ubérisation », tiré de l’entreprise américaine éponyme, désigne un phénomène économique précis : l’adoption d’un nouveau modèle de commerce, qui supprime les intermédiaires en mettant directement en contact l’offre et la demande.

argent

La pression est forte sur les prix. Malheureusement, ce n’est pas une pression afin de les accroître, mais bien de les réduire. Pour y arriver, la technologie permet d’éliminer un intermédiaire. Si par exemple, vous êtes un commerce de détail et que vous pouvez utiliser une technologie qui vous permettra de vous passer d’un représentant, ceci pourrait diminuer les coûts de 12% à 15%. Cette technologie vous permettrait soit de baisser vos prix ou d’accroître votre marge bénéficiaire. Dans ce cas, votre entreprise pourrait bénéficier de l’ubérisation. Par contre, si votre fournisseur décide de vendre en ligne et de se passer de ses points de ventes et vendre directement aux consommateurs, votre commerce de détail est à risque d’ubérisation.

Comme piste de solutions, vous pouvez toujours vous tourner vers les tribunaux pour faire respecter vos ententes. Toutefois, ce sont de longs délais et le temps qu’un jugement soit entendu, votre entreprise aura à survivre à cette ubérisation. La meilleure manière de se prémunir est de s’informer sur son environnement externe afin de connaître les avancements technologiques et les risques que ceux-ci peuvent avoir sur votre entreprise. Voici donc 3 « vaccins » pour vous prémunir de ce phénomène.

Continue reading