Décision : ne vous laissez pas aveugler par vos peurs

Une décision à prendre face à un projet d’investissement ? Un projet d’investissement dans une entreprise entraînera incertitude et crainte de la part des employés. Personne n’aime que leur routine change, même si personne n’aime la routine. C’est quand même paradoxal, n’est-ce pas ?

Imaginez maintenant que le projet d’investissement est une relocalisation de l’entreprise dans de nouveaux locaux. Les employés seront stressés de peur de voir leur temps de déplacement augmenter. Quels seront les impacts sur la garderie ? Est-ce que l’entreprise est en bonne santé financière pour faire cet investissement ? Cent milles questions qui trotteront dans la tête des employés. La direction devra réagir.

Face à une telle situation, un propriétaire de l’entreprise pourra rassembler les employés et faire un discours de ce genre :

SCÉNARIO “A”

« Le bail de l’entreprise vient à échéance dans 3 ans. Nous envisageons faire construire un nouveau bâtiment afin de répondre à notre croissance. Comme un tel projet demande des liquidités importantes, nous allons augmenter les objectifs de ventes de 10%. Nous avons fait faire un plan marketing et nous allons suivre vos objectifs lors des réunions d’équipe. L’emplacement exact du nouveau bâtiment n’est pas encore choisi. Nous aimerions mettre sur pied un comité afin que les employés nous disent leurs besoins pour les nouveaux bureaux. Est-ce qu’il y a des volontaires ? »

Voici probablement comment les employés se sentent :

Une réunion monotone
ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ !

Ce genre de discours peut sembler à première vue “inspirant”, du point de vue de l’émetteur, et chercher à mobiliser les employés en les impliquant dans le processus. Toutefois, ce qu’ils ont à choisir est assez limité. De plus, la direction leur impose un stress supplémentaire. Fort à parier, qu’il n’y aura pas de comité car le pourquoi de ce comité n’est pas défini et les objectifs étant plus élevés, les employés devront travailler plus fort. En fin du compte, plusieurs se demanderont pourquoi ils font de tels efforts pour un building. Tout ça manque de substance.

 

SCÉNARIO “B”

Néanmoins, un propriétaire qui cherche la contribution du personnel dans une perspective de gestion participative aura un discours tout à fait différent. Son discours sera :

« Notre entreprise est en croissance. Nous anticipons que les locaux actuels ne seront plus adéquats d’ici 3 ans. Ma préoccupation première est votre qualité de vie. Je suis conscient qu’une relocalisation aura des impacts sur le temps de déplacement, sur la garderie, bref dans vos vies. Je sais malheureusement qu’il sera impossible de plaire à tout le monde. Ce que je propose c’est d’atténuer les impacts de cette relocalisation sur vous.

En premier lieu, je propose de rencontrer chacun d’entre vous afin de connaître les impacts possibles d’une relocalisation dans vos vies. D’autre part, dans le cadre de nos réunions mensuelles, nous allons réfléchir un 20 minutes par réunion ensemble à quel type d’environnement de travail nous voulons. C’est certain qu’il y a un budget à respecter, mais il nous est possible d’être créatif avec ce budget.

Enfin, un tel investissement aura un impact sur les liquidités de l’entreprise. Je ne veux pas mettre vos emplois en péril. Je vous invite à demeurer vigilant afin de bien contrôler les dépenses. Continuer à faire ce que vous faites car vous le faites bien. Je termine avec ceci, vous êtes les experts dans cette entreprise alors si vous avez des idées pour améliorer la productivité en interne, m’en faire part. »

Tous ensemble !

Business team with hands together - teamwork concepts

Pour quelle compagnie souhaitez-vous travailler ?

La deuxième ?

En effet, triple WOW !!! Ça c’est de la mobilisation des employés.

Pourtant, il s’agit bien d’un projet d’investissement. Deux approches différentes sont proposées pour générer des revenus supplémentaires. Mais quelles sont les différences majeures entre les deux exposés ?

Dans le premier discours, le propriétaire transfère son stress et ses peurs en gestion des objectifs. À la fin, il tente maladroitement de rassurer les employés. Maladroitement car les questions de fonds ne sont pas touchées, tel l’impact dans la vie des gens d’une relocalisation.

Dans le second discours, le propriétaire anticipe les préoccupations des employés et va chercher à connaître leurs préoccupations. Ensuite, il parle du pourquoi d’un tel investissement. Enfin, il ne se laisse pas aveugler par ses propres peurs. Si une entreprise est en croissance et qu’elle doit trouver des nouveaux locaux, c’est un signe que les employés font leur travail. Il n’y a pas lieu de les stresser davantage.

Vous rêvez d’être ce second propriétaire qui ne se laisse pas aveugler par ses peurs dans sa prise de décision ? Chez Groupe Humaprise, nous pouvons vous aider avec notre formation et nos différents outils de gestion.

Demandez – nous notre recette :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Pour vous joindre (obligatoire)

Sujet

Votre message


Vous hésitez ? Vous pouvez vous inscrire gratuitement à notre infolettre afin de recevoir un conseil pratique de gestion tous les mardis matins et apprendre à nous connaître.

Vous croyez que d’autres propriétaires de PME pourraient en bénéficier ! N’hésitez pas cette fois-ci et partagez.