Gérer le changement organisationnel par autorité ou leadership ?

Une entreprise qui ne provoque pas le changement organisationnel est une entreprise qui est destinée à mourir. Les lois se font modifier, le comportement des consommateurs changent, les technologies évoluent, bref l’environnement qui nous entoure est mouvement. En tant que propriétaire d’une entreprise ou gestionnaire, nous devons provoquer le changement organisationnel dans notre entreprise.

Cette provocation du changement organisationnel est nécessaire afin d’être en mode proactif et rester concurrentiel. En contrepartie, plus nous attendons pour effectuer du changement organisationnel, plus nous allons avoir du rattrapage à faire. Lorsque le changement organisationnel est provoqué, il s’opère soit par l’autorité ou le leadership des gestionnaires.

Pour bien saisir les nuances de gris, prenons un exemple bien concret : l’implantation d’un nouveau logiciel de relation client dans une PME.

Étude de cas : changement organisationnel pour un CRM

Si dans mon entreprise, je tiens à implanter un nouveau logiciel de relation client, je peux choisir d’utiliser l’autorité. De telle sorte, je vais imposer cette technologie à mes subalternes. Mes subalternes vont suivre car c’est une question de hiérarchie, ils n’ont pas le choix. Toutefois, ce mode de gouvernance n’implique aucunement un gage de succès. La technologie sera implantée et je vais devoir utiliser de nouveau mon autorité pour m’assurer que mes subalternes utilisent cette technologie. Des mécanismes de contrôle ou des bonis d’utilisation seront mis en place afin de favoriser son utilisation. C’est la carotte ou le bâton ou les deux ! De plus, si mon autorité est contestée, l’implantation de donnera pas la situation désirée. Tout est une question de légitimité de mon autorité.

Une définition du leadership tirée de Antonin Gaunand, conférencier et formateur (www.antonin-gaunand.com) nous le présente comme ceci :

« Le leadership est la capacité d’une personne à influencer et à fédérer un groupe, pour atteindre un but commun, dans une relation de confiance mutuelle, et pour une durée limitée. »

Le leadership pour piloter le changement organisationnel

Sous cet angle, pour qu’il est du leadership, il doit y avoir plus d’une personne. Nous ne pouvons pas faire preuve de leadership sur nous-même car c’est de l’auto-motivation.

Le groupe doit avoir un but commun. Le leadership s’exercera lorsqu’une personne influencera les comportements des autres personnes pour leur permettent d’atteindre les objectifs du groupe.

Il importe de faire preuve d’humilité car la confiance mutuelle s’opère dans l’humilité et non dans l’ego. De plus, la confiance mutuelle provient principalement de l’amour. C’est-à-dire qu’il est plus facile de faire confiance à des gens que l’on aime. Si je n’aime pas quelqu’un, je m’en méfie alors que si j’apprécie la personne, je suis moins méfiant.

Enfin, cette influence a une durée de vie limitée. C’est donc dire que cette influence est temporaire et doit se renouveler constamment.

Nous pouvons voir que le leadership n’est pas relié à une hiérarchie. Le leadership s’exerce dans les actions d’une personne permettant à un groupe de vaguer vers la réalisation des objectifs. Un subalterne peut faire preuve de leadership en permettant de par ses actions d’aider un groupe à atteindre ses objectifs ou de cheminer vers un but commun. Dès lors, le véritable leadership s’exerce en mode collaboratif, soit lorsque l’on permet à ses collègues de cheminer collectivement vers un but commun.

Complément de lecture : Découvrez les 4 étapes pour développer son leadership authentique.

Une alternative est de faire preuve de leadership dans votre gestion d’entreprise. Je peux chercher à influencer positivement les autres afin de les convaincre de la pertinence de cette nouvelle technologie. Je vais prendre le temps de leur présenter les bénéfices tangibles et de la nécessité de faire ce changement. En tant que gestionnaire, je suis visionnaire et j’anticipe l’avenir. Également, je vais montrer l’exemple en utilisant cette nouvelle technologie et j’en serai un fier utilisateur. Par le leadership, je vais chercher une adhésion commune à ce changement, une adhésion qui sera bien sûr temporaire.

En utilisant trop fréquemment l’autorité pour implanter le changement, les employés vont vite ressentir que les changements sont imposés, que ce manager est un dictateur et finiront inévitablement par contester sa légitimité, ce qui entraîne de la résistance aux changements, pour éventuellement quitter l’organisation. Il faut donc utiliser la gestion du changement par autorité avec modération. Ainsi, environ 80% des changements seront véhiculés dans l’entreprise par une approche de leadership.

Ce leadership s’opère sur le terrain en discutant avec les collègues, en écoutant leurs réticences et en proposant un plan d’action détaillé où l’on retrouvera ce qu’ils nous ont mentionné. Dans ce plan, tous et chacun retrouvera du sien. Il va de soi que le meilleur moyen de susciter une adhésion est que les employés aient le sentiment qu’ils ont été écoutés.

Groupe Humaprise aide les propriétaires d’entreprise à faire en sorte que leur rêve devienne réalité. Contactez-nous au 819-770-9332 poste 101 ou par courriel à info@groupehumaprise.com pour une première rencontre sans frais. Nous sommes en affaires depuis 1988 et nous avons assisté plus de 250 propriétaires d’entreprise dans cette démarche de changement organisationnel.

Contactez-nous pour participer à votre changement organisationnel :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Pour vous joindre (obligatoire)

Sujet

Votre message


Recevez un conseil de gestion d’entreprise les mardis matin, à prendre bien au chaud avec votre café, pour augmenter la rentabilité de votre entreprise.

Vous croyez que d’autres propriétaires de PME pourraient en bénéficier ! N’hésitez pas à partager.