5 actions concrètes et immédiates qui impacteront votre marge bénéficiaire brute

La marge bénéficiaire brute est la différence entre le prix de vente et le coût des marchandises vendues. La marge bénéficiaire en pourcentage s’obtient en divisant la marge bénéficiaire et le prix de revient.

À titre d’exemple : vous vendez un produit à 100$ et le coûtant est de 40$, votre marge bénéficiaire est de 60$, soit 100$ – 40$. En pourcentage, votre marge se calculera en divisant la marge bénéficiaire brute, 60$, par le prix de votre produit, 100$, ce qui donne une marge bénéficiaire brute en pourcentage de 60%.
En affaires, la guerre des marges à bel et bien lieu. Plusieurs stratégies sont bien connues et utilisées tel que les achats regroupés, une meilleure gestion de l’inventaire, une optimisation des procédés d’affaires, un contrôle de la masse salariale ou un meilleur contrôle des heures, et bien d’autres. Toutefois, certaines stratégies sont méconnues et peuvent avoir un impact immédiat sur vos marges. Voici 5 actions concrètes qui impacteront vos marges :

VIsion

1) Avoir une planification stratégique
Un PDG doit toujours chercher à anticiper l’avenir. Il cherche à évaluer les forces et les faiblesses ainsi que les menaces et les opportunités potentielles des environnements de l’entreprise afin d’être en mode pro-actif. Dans certains cas, les PDG choisissent de se réfugier loin de l’action de l’entreprise pendant quelques jours avec quelques proches collaborateurs afin d’édifier cette planification stratégique. Pour d’autres, ils seront le loup solitaire qui dictera sa vision à la meute.

Avoir une vision à long terme, au moins plus loin que les 12 prochains mois, vous permettra de concentrer vos efforts dans la bonne direction. Une fois complétée, cette planification stratégique sera arrimée à un budget ce qui permettra d’obtenir un contrôle des coûts. Enfin, elle se partage avec vos employés afin que ceux-ci adhèrent aux orientations stratégiques de la prochaine année et orientent leurs actions dans le sens voulu par l’équipe de diection.

De cette manière, l’organisation œuvre de concert vers une direction commune ce qui permet de maximiser le temps consacré aux opérations courantes. C’est ainsi que la planification stratégique permet d’accroître immanquablement les marges.

2) Décrire les procédés d’affaires et les réviser
Aucune entreprise ne peut survivre à une guerre de prix. Il y aura toujours un plus bas soumissionnaire ou un concurrent prêt à travailler pour des « pinottes ». Par contre, les guerres de marges ont bel et bien lieu. Dans cette guerre, seule l’entreprise la mieux structurée, ayant des procédés d’affaires optimaux et une efficience sans égale saura survivre. Sachez toutefois, qu’une entreprise ayant de bonnes marges est super bien outillée pour mener une guerre de prix.

Décrire ce que sont vos opérations courantes dans votre PME vous permettra de visualiser vos procédés et de les partager. Trop souvent, les manières de faire se retrouvent dans les cerveaux de vos employés ou de vos directeurs. Il est donc difficile de partager cette information de manière efficace. De plus, vous courez le risque que cette information stratégique pour votre entreprise se perdre avec le départ ou la retraite d’un employé. Il est donc souhaitable de mettre sur papier, ou dans un fichier, ces informations vitales pour votre entreprise.

Une fois ces informations sur papier, une cartographie efficace permettra dans un deuxième temps de mettre en place une culture d’amélioration continue. Un procédé peut toujours être amélioré. La réponse « on a toujours fait ça comme ça » TUE les marges. Pour accroître ces marges, il faut constamment réfléchir à la manière dont vous créez de la valeur dans votre entreprise et se réinventer.

En somme, une entreprise qui adhère à un processus d’amélioration continue est une entreprise qui ne craint par le changement, mais qui le provoque dans le but d’améliorer ce qu’elle fait et par conséquent, améliorer ses marges.

3) Mettre en place une gestion de l’information efficace
Une gestion de l’information efficace permet de réduire le temps de recherche de l’information convoitée. Les minutes ainsi économisées vous permettront d’être plus efficace et d’accroître vos marges. En fin d’année ces minutes économisées font la différence entre un petit profit et LE profit souhaité.

4) Efficacité des réunions
Nous le répétons fréquemment, les réunions sont le meilleur endroit pour prendre des décisions, les partager et mettre les gens en action. Des réunions efficaces sont donc un temps qui est consacré à la prise de décision. Pour ce faire, l’information requise pour traiter un sujet sera acheminé dans un délai raisonnable aux participants qui auront lu cette information. Les dirigeants nous disent que les participants : « se font une tête sur la question avant d’arriver ». La réunion devient un lieu propice d’échange permettant à l’entreprise d’avancer concrètement vers la réalisation de sa planification stratégique.

5) Maximiser les communications
Il ne s’agit pas uniquement d’avoir une planification stratégique, ou une gestion de l’information, ou des procédés d’affaires bien décrits ou des réunions rodées au quart de tour, il importe que ces outils soient diffusés, utilisés et maîtrisés par vos employés. Ceci est le rôle du patron de prendre en charge les communications. Vous devez vous assurer que le message est compris dans le sens voulu par vous. Au sein d’une entreprise qui cherchent constamment à optimiser ses marges, le rôle du patron est d’être le gestionnaire des communications qui s’assurent que ses employés partagent et adhèrent à un langage commun afin d’assurer la pérennité de l’entreprise. De telle sorte, tout le monde se comprend, y trouve son compte avec des augmentations de salaires qui répondent à leurs attentes et les actionnaires obtiennent une rentabilité selon un rendement désiré.
En guise de conclusion, soulignons qu’aucune entreprise ne peut survivre à une guerre de prix. Il y aura toujours un plus bas soumissionnaire ou un concurrent prêt à travailler pour des « pinottes ».  Par contre, les guerres de marges ont bel et bien lieu. Dans cette guerre, seule l’entreprise la mieux structurée, ayant des procédés d’affaires optimaux et une efficience sans égale saura survivre. Sachez toutefois, qu’une entreprise ayant de bonnes marges est super bien outillée pour mener une guerre de prix.

Vous croyez que d’autres propriétaires pourraient bénéficier de ces conseils, n’hésitez pas à partager.