Infolettre

de conseils en gestion

Abonnez-vous !

Groupe Humaprise, réseau de franchises de formateurs en gestion de PME.

Des conseillers en gestion aux services des gens d'affaires depuis 1988.

Formation

Former votre équipe et implanter un système de gestion systémique permettant de briser les silos et augmenter la productivité des employés.

Consultation

Nos services professionnels de consultation sont adaptés à vos besoins et vous permettront de propulser votre entreprise à la hauteur de vos aspirations.

Franchises

Groupe Humaprise recherche 52 franchisés dynamiques intéressées à se joindre à nous. Faites partie d'une équipe de formateurs passionnés.

Les 3 stades de la croissance d’une entreprise selon Micheal E. Gerber

Les 3 stades de la croissance d’une entreprise
Un lecteur assidu de notre infolettre avait suggéré la lecture du livre de Michael E. Gerber « The E-Myth Revisited ». Ce qui a été fait durant les vacances d’été. Nous allons traiter en particulier d’un point de notre lecture dans ce billet, soit le cycle de vie des entreprises. Dans son livre, l’auteur identifie trois stades de développement d’une entreprise, soit l’enfance, la croissance et la maturité.

Le stade de l’enfance

Le stade de l’enfance se caractérise par le fait qu’une personne se lance en affaires car il s’agit de sa passion et elle retire beaucoup de satisfaction dans ce travail. Par le fait même, cette personne possède des connaissances techniques supérieures à la moyenne des gens dans son domaine. Cette personne est reconnue comme un expert, une sommité ou même une référence. Une entreprise peut demeurer au stade de l’enfance pendant des années, voire des décennies. Ce stade se caractérise par la capacité du propriétaire de générer des revenus par son savoir. Il est pris dans les opérations courantes de l’entreprise. Ce stade ne permet pas de générer de croissance de l’entreprise car le revenu est rattaché directement aux heures de travail du propriétaire. Ce stade se caractérise par la volonté d’être les meilleurs dans son domaine.

Le stade de la croissance

Ce stade s’amorce lorsque le propriétaire commence à développer des aptitudes de gestion. Une des principales capacités de gestion est de savoir bien gérer du personnel. Toutefois, cette manière de faire en toujours lié aux heures que le propriétaire consacre dans la gestion courante de son entreprise. À ce stade, la croissance apporte son lot de défis et le propriétaire peut décider de revenir au stade de l’enfance car c’est trop complexe la croissance. Dans le cas contraire, il fermera son entreprise. Seulement une entreprise sur 10 réussit à passer le stade de la croissance pour atteindre la maturité. Ce stade se caractérise en travaillant fort ou en cherchant à être productif.

Young happy businessman flying in sky on colorful windmill
Le stade de la maturité

Par l’acquisition de nouvelles compétences via des formations, le propriétaire d’une entreprise développera son côté entrepreneur. À ce stade, le propriétaire de l’entreprise est visionnaire et vend sa vision aux créanciers, à des fournisseurs, aux clients, mais surtout à des talents qui veulent contribuer à l’aider à atteindre cette vision, que l’on appellera des « employés ». Plus des gens seront convaincus que le propriétaire réussira à atteindra sa vision, plus la croissance de l’entreprise sera phénoménale et plus des clients ou des talents voudront en faire partie.

Une fois la vision vendue, les talents pourront s’occuper du comment générer des revenus, comment améliorer les produits, comment rejoindre les clients, comment … faire fonctionner l’entreprise. Ce ne sera plus le rôle du propriétaire, mais des employés. Ils le feront car ils adhèrent à une vision commune qui est celle du propriétaire. Enfin, le propriétaire aura comme tâche principale de communiquer sa vision et de recruter le plus de monde possible qui partageront sa vision. Ce stade se caractérise par une compréhension généralisée du modèle d’affaires.

En affaires, il y a deux « Peter » à éviter afin de ne pas péter !

Le principe de Peter et le complexe de Peter Pan s’applique également en affaires.

1) Le principe de Peter

Le principe de Peter a été développé par Laurence J. Peter et Raymond Hull dans le livre Le Principe de Peter en 1970.

Les auteurs mentionnent que : « dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s’élever à son niveau d’incompétence » et  « avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d’en assumer la responsabilité. »

Il en va de même pour le propriétaire de l’entreprise face à la croissance de son entreprise. Au début, le propriétaire possède les habiletés nécessaires pour exploiter son entreprise, mais au fur et à mesure que son entreprise grandit, il s’approche de son niveau d’incompétence. Lorsque ce niveau d’incompétence sera atteint, c’est la dégringolade qui l’attend, une longue pente descendante vers la fermeture ou la faillite.

Pour éviter cette pente descendante, le ressourcement personnel prend tout son importance. Il importe d’avoir un plan de croissance personnel permettant de continuellement apprendre pour repousser l’apparition du principe de Peter. Ceci implique de bien se connaître, de faire preuve de courage et de s’attaquer à ses faiblesses. Un jour ou l’autre, si nous les évitons, une situation demandera certaines habiletés spécifiquement lié à nos faiblesses. Dès lors, une opportunité sera manquée et un certain « Peter » dirigera votre entreprise.

Business concept

2) Complexe de Peter Pan

Le complexe de Peter Pan est la peur de grandir et le désir de rester éternellement jeune. En affaires, ce complexe se vit en voulant demeurer éternellement petit par un refus de croissance de l’entreprise. Comme dans cette histoire vécue.

C’est l’histoire d’un propriétaire d’une entreprise qui refusait de faire de la publicité. Dans son esprit, il croyait à tort que faire de la publicité était une perte de temps, une perte d’argent et que cela ne donnait absolument rien de continuellement donner des rabais. Il avait raison sur ce dernier point, par contre, une publicité bien conçue peut rapporter gros.

Comme le souligne Jean-François Guitard, auteur et blogueur spécialisé en marketing, « La plupart des dirigeants considèrent la publicité comme une dépense, alors qu’ils devraient la considérer comme un investissement, et ce, à même titre qu’un achat d’équipement visant à améliorer la performance de leur entreprise. Toutefois, pour offrir un rendement, la publicité doit être appuyée par une stratégie marketing et respecter certaines règles, comme être vue appréciée et comprise par le public cible » (vous pouvez profiter gratuitement des conseils de monsieur Guitard en vous abonnant à son blogue).

Revenons à notre histoire initiale, soit celle d’un propriétaire réticent à faire des publicités. Après une très longue discussion avec son formateur en gestion, il finit par admettre qu’il a peur que son entreprise vive une expansion trop rapide. Il a peur de ne plus être capable de suffire à la demande, d’offrir un service de moindre qualité et de perdre des clients.

Ah !!!  Nous voilà rendus à la source du problème : « le complexe de Peter Pan » ou la peur de grandir. Tel un enfant qui veut rester enfant, ce propriétaire refuse la croissance en souhaitant demeurer petit. Comme si demeurer petit en acceptant des contrats qui ne plaisent pas car il n’a pas le choix faute de ne pas avoir un volume de demandes suffisamment grands.

Cependant, une médaille à deux côtés. C’est vrai qu’il risque de ne plus être capable de suffire à la demande, mais ceci n’a rien de négatif, bien au contraire.

Dans un premier temps, avec un plus grand volume de demande, notre propriétaire aura la possibilité de sélectionner les types de contrats sur lesquels il souhaite travailler de même que les meilleurs clients.

En second, il devra apprendre à dire « non », à accepter le fait que son entreprise ne peut desservir tous les clients.

En dernier lieu, les meilleurs clients seront les clients les plus rentables et ceux qui lui procureront la plus grande satisfaction car ils sont en lien avec sa mission d’entreprise.

En guise de conclusion, nous voyons que nous sommes notre pire ennemi en affaires et nos peurs sont nos propres limites. Avec nos peurs, nous effectuons du surplace comme la gerbille dans la roue. Nos peurs nous empêchent de progresser librement vers une vie meilleure. Enfin, en ne prenant plus le temps de développer nos habiletés de gestion, nous limitons l’accès vers nos rêves.

Pour une formation vous permettant de développer vos habiletés de gestion, contactez-nous au 819-770-9332 ou par courriel à info@groupehumaprise.com. Nous sommes en affaires depuis 1987 et nous avons assisté plus de 250 propriétaires d’entreprise dans cette démarche.

Contactez-nous pour en discuter :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Vous pouvez vous inscrire gratuitement à notre infolettre afin de recevoir un conseil pratique de gestion tous les mardis matins, à prendre bien au chaud avec votre café.

Vous croyez que d’autres propriétaires de PME pourraient en bénéficier ! N’hésitez pas à partager.

 

Augmentez l’emprise sur votre entreprise avec les outils de gestion Humaprise

Le fondateur du système de gestion d’entreprise Humaprise célèbre en 2016 sa 34ième année consécutive de fréquentation universitaire. Presque toutes les grandes théories de management, de finance, de ressources humaines, de gestion de projet, de gestion des opérations, et bien d’autres, enseignées dans les universités ont été vulgarisées et transformées en près de 2000 outils de gestion. Vous avez un besoin en particulier dans votre entreprise, nous avons une formation sur mesure pour vous.

new-york-city-gray-skycrapers-picjumbo-com

 

Chacun de nos outils de gestion est accompagné d’une formation qui saura faire croître votre entreprise pour vous permettre d’atteindre les plus hauts sommets. Notre approche en formation est de transférer les connaissances par l’apprentissage des outils de gestion. Méthodologiquement, les formations proposent des exposés théoriques portant sur les outils de gestion en entreprise suivi de pratiques permettant de les maîtriser rapidement. Les participants sont invités à partager leurs expériences permettant ainsi de relier la formation théorique à leur quotidien.

Pour une formation vous permettant de régler une fois pour toute les problèmes récurrents dans votre entreprise, contactez-nous au 819-770-9332 ou par courriel à info@groupehumaprise.com. Nous sommes en affaires depuis 1987 et nous avons assisté plus de 250 propriétaires d’entreprise dans cette démarche.

Contactez-nous pour en discuter :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Vous pouvez vous inscrire gratuitement à notre infolettre afin de recevoir un conseil pratique de gestion tous les mardis matins, à prendre bien au chaud avec votre café.

Vous croyez que d’autres propriétaires de PME pourraient en bénéficier ! N’hésitez pas à partager.

3 conseils simples et faciles à intégrer dans votre routine pour optimiser votre gestion du temps

Nous avons parfois tendance à entamer plusieurs tâches en même temps. Ce sentiment d’être occupé nous porte à croire que nous sommes productifs. Erreur ! Illusion ! En effet, des recherches récentes démontrent que d’être multi-tâches est en fait contre-productif.

Dans les faits, les tâches sont réalisées plus rapidement lorsqu’elles sont attaquées une à la fois que lorsque plusieurs tâches en même temps sont réalisées. De plus, être multi-tâche accroît le risque d’erreur, ce qui augmente le temps consacré à cette tâche. Enfin, être multi-tâche demande une plus forte concentration, ce qui contribue à accroître la dépense énergétique, favorisant l’apparition plus rapide de la fatigue.

HNCK2236
Bien que d’être multi-tâches peut vous faire bien paraître auprès de vos employés, en donnant l’impression que vous êtes occupés, vous serez plus productifs en prenant les tâches une à une et les compléter.

Dans cette optique, voici 3 conseils qui sauront accroître la productivité dans votre entreprise :

Conseil 1 : Gérer les interruptions sans perdre ses idées 

Le moyen le plus efficace et le plus simple pour gérer les interruptions au bureau est d’avoir une feuille blanche sur votre bureau. Lorsque une personne se pointe à votre bureau, vous lui dites : « Donne-moi 5 secondes, je vais écrire ce que je suis en train de faire pour me rappeler ce que j’étais en train de faire « .

Continue reading

Développe ton potentiel tout en aidant les autres

Tu sens que ton potentiel n’est pas pleinement utilisé dans ton emploi ?

Tu rêves de partir à ton compte, mais tu trouves ça trop risqué ?

Tu aimerais faire profiter tes expériences et tes connaissances à des gens d’affaires ?

La franchise de formation en gestion Humaprise saura répondre à ces attentes.

Chez Groupe Humaprise, nous t’offrons une reconversion professionnelle qui te permettra d’aider les gens d’affaires à réaliser leurs rêves tout en te permettant de réaliser les tiens.

Le concept du système de gestion Humaprise a été développé en 1988 afin d’aider les gens d’affaires dans la gestion quotidienne de leur PME. Plusieurs se lancent en affaires par passion et réalisent au fil du temps que la gestion d’une entreprise est primordiale et bien bien plus compliqué qu’ils ne le pensaient. Il est toutefois trop tard pour aller suivre un MBA ou prendre pleins de formations. Humaprise l’a compris. Notre système de gestion est complet et a fait ses preuves. Depuis 1988, plus de 250 entreprises ont implanté notre système et 83% d’entre-elles sont toujours en opération.

Pourquoi une franchise du Groupe Humaprise ?

Il n’y a pas de plus grande satisfaction que de devenir partenaires de la réussite des PME !

Humaprise - Logo - Horizontal - RGB

Groupe Humaprise est donc à la recherche de 52 franchisés pour le Québec qui sauront contribuer à l’essor économique du Québec en optimisant les profits des PME. Nous souhaitons collaborer avec des gens passionnés qui possèdent une expérience au sein des PME pour offrir des formations aux propriétaires d’entreprises. Tes expériences comme gérant, chef d’équipe, coordonnateur, gérant adjoint ou cadre seront mise en valeur et viendront aider des gens passionnés à réaliser leurs rêves.

Offre de la franchise Humaprise

Groupe Humaprise est un réseau de formateurs en gestion de PME. Fort d’une expérience de 28 années à changer la vie de nombreux propriétaires de PME ainsi que de leurs employés, nous rivalisons sans crainte avec les grands cabinets de consultations de ce monde. Cette expertise et nos produits de consultations feront de vous un formateur chevronné et respecté dans le monde des affaires.

Date de création : 1987

Secteur d’activité : formation et consultation en gestion

Droit d’entrée : 30 000 $ et financement disponible sur approbation du crédit

Formation : 32 heures de formation incluse dans les droits d’entrée + 18 heures de coaching

Investissement de départ : 5 500 $

Fonds de roulement complémentaire : 10 000 $

Chiffre d’affaires prévisionnel : se situe entre 80 000 $ et 150 000 $ CDN

Exclusivité territoriale : Non. Toutefois un nombre maximal de franchise par région a été établi. Consultez la liste ici. Nous visons à atteindre 40 franchises au Québec d’ici 2020 et nous avons deux franchises en opération en Outaouais.

Redevances de fonctionnement : 12%

Nous vous recommandons de faire vos devoirs en élaborant votre propre plan d’affaires. Nous pouvons vous aider dans cette démarche, toutefois ce plan d’affaires demeure votre entière responsabilité.

 

Faites les premiers pas vers une nouvelle vie en remplissant notre demande de considération pour une franchise : Cliquez sur formulaire.

Contactez son président, monsieur Luc Lévesque au 819-743-1188 ou 819-770-9332 pour une rencontre exploratoire.

Prenez les moyens de faire doubler votre investissement en tant qu’actionnaire de votre entreprise

On connait toutes et tous cette règle d’investissement : l’investisseur souhaite deux choses soit le retour de son investissement et un retour sur son investissement. Lorsque vous vous êtes lancé en affaires, avez-vous pensé en ces termes ?

Votre entreprise est un investissement. Lors de la vente de votre entreprise, vous allez, au minimum, avoir le retour de votre investissement mais quand est-il du retour sur VOTRE investissement ?

C’est là que la puissance de la règle du 72 entre en jeu. La règle du 72 permet de faire doubler un investissement, soit que le rendement désiré multiplié par les années égale 72. Ainsi, si un taux d’intérêt est de 2%, vous avez besoin de 36 ans avant que votre investissement initial ait doublé, soit 2 *36 = 72.

Humaprise - Pub Web - V1

Si vous obtenez un rendement de 10%, votre investissement doublera dans 7,2 ans. Si vous obtenez un rendement de 12%, dans 6 ans, votre investissement aura doublé. Et ainsi de suite avec tous les multiples de 72.

En tant que propriétaire d’entreprise, vous avez fait un investissement dans votre entreprise. Dans combien de temps ce montant aura-t-il doublé ? Dans 7 ans, dans 3 ou dans 10 ans ? C’est votre rôle en tant qu’actionnaire de planifier le rendement à obtenir.

En plaçant 10 000$ à du 2% dans une institution financière, dans 36 ans ce montant aura doublé. Il n’y a pas de risque car ce montant est garanti. En affaires, le risque est très présent. Pour compenser ce risque, quel rendement souhaitez-vous obtenir ? Diviser ce montant par 72 et vous obtenez le rendement de croissance de votre entreprise que vous devez obtenir pour doubler votre investissement. Vous pouvez le modifier à la baisse … ou à la hausse, c’est comme vous le souhaitez, mais refaite le calcul. Maintenant que vous connaissez le rendement que vous souhaitez obtenir, il ne reste plus qu’à déterminer les actions et les décisions que vous devez prendre pour générer ce rendement.

Nous sommes en affaires depuis 1987 et nous avons assisté plus de 250 propriétaires d’entreprise dans cette démarche.

Contactez-nous pour en discuter :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Vous pouvez vous inscrire gratuitement à notre infolettre afin de recevoir un conseil pratique de gestion tous les mardis matins, à prendre bien au chaud avec votre café.

Vous croyez que d’autres propriétaires de PME pourraient en bénéficier ! N’hésitez pas à partager.

 

De notre quotidien vers nos rêves pour Paysagement Beauchamp

Humaprise a pour mission d’augmenter la rentabilité ainsi que l’espérance de vie des PME et améliorer la qualité de vie de ses propriétaires. Grâce à la complémentarité du système de gestion Humaprise et la base de données intégrale « BDI », il est maintenant possible pour le propriétaire de PME d’augmenter l’efficacité de son organisation ou de planifier la relève si l’entreprise a atteint ce stade.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vouloir suivre la formation Humaprise ?

« Après 5 années en affaires, l’entreprise ne répondait pas totalement à nos attentes de rentabilité et de croissance. Nous avons discuté avec des gens dans le secteur de l’aménagement paysager pour des pistes de suggestions et ils nous ont suggéré de prendre la formation Humaprise », mentionne d’entrée de jeu monsieur Marc Beauchamp copropriétaire. Lors de la première rencontre avec le formateur en gestion, un diagnostic rapide de la situation permet d’entrevoir que les changements à apporter ne sont pas si importants, mais nécessitent un bel effort de la part des propriétaires. Les propriétaires ont, d’un commun accord, décidé d’affronter le changement.

Paysagement Beauchamp est une entreprise dynamique et passionnée, spécialisée en aménagement naturel. En activité depuis plusieurs années, Paysagement Beauchamp oeuvre dans le milieu résidentiel et commercial.

 

paysagement_beauchamp

Amoureux de la nature et créatifs, le personnel de l’entreprise est en mesure de concevoir des travaux d’aménagement complet, dont le design, travaux de pierres naturelles et pavés unis, murets, conception de plates-bandes, taille et pose de haies, entretien horticole et plusieurs beaux projets permettant aux propriétaires de maisons de profiter pleinement de ce que la nature a de plus beau à offrir.

De notre quotidien vers nos rêves

« À notre grande surprise, même si nous avons travaillé avec le formateur en gestion à mieux organiser l’entreprise et mieux structurer notre temps, nous avons passé beaucoup de temps à travailler sur notre attitude. » mentionne Pascale Parisien. Les copropriétaires ont quitté des emplois à temps plein pour réaliser leurs rêves. En se lançant dans cette aventure, ils voulaient améliorer leur qualité de vie. En démarrage, bien qu’il y avait des sacrifices à faire, les années passaient et ils ne voyaient pas quand l’entreprise leur permettrait justement d’avoir une meilleure qualité de vie. Pour y arriver, les propriétaires ont revu leurs objectifs personnels et d’entreprise et ils ont transféré en actions quotidiennes des tâches qu’ils ont à faire et qui les amènent droit vers leurs rêves.

La vision à long terme étant mieux définie, « on se sent en confiance car nous avons un plan et chaque jour, par ce que l’on fait, nous exécutons ce plan. Nous avons très hâte de commencer à appliquer notre formation Humaprise avec l’ouverture de notre prochaine saison. »

 

Paysagement Beauchamp

Pascale Parisien et Marc Beauchamp

819-271-8526

613-677-8526

 

Un progiciel de gestion intégré sans frais de renouvellement de licence, ça existe !

Nous avons développé la Base de données intégrale (BDI) en pensant aux petites et moyennes entreprises. En se procurant la BDI, vous n’avez pas de frais annuel et d’entretien à débourser. Si vous pensez long terme, il s’agit d’un excellent investissement. De plus, la BDI est personnalisable selon vos besoins. En travaillant dans un environnement informatique dont le système d’exploitation est Windows, la BDI pourra devenir la pierre angulaire de votre entreprise et croître en fonction de votre croissance. Près d’une centaine d’entreprise utilisent ce progiciel de gestion intégré et s’en déclare très satisfait.

bdi

Le coût* d’acquisition est de 2 000$, plus les frais d’installation et de formation, sans frais de licence annuelle. En option, vous avez :

  • une version infonuagique-hybride,
  • Synchronisation des courriels entrant ou sortant via MS Outlook et la BDI,
  • Synchronisation des informations des contacts BDI et téléphone cellulaire,
  • Synchronisation avec le logiciel comptable ou autres logiciels via un API.

*Le coût du logiciel s’applique pour 15 stations et moins. Chaque station en sus commande un coût additionnel de 200$.

La BDI fonctionne de façon optimale si :
1- Access 2007 ou version plus récente

2- Le Volet réseau / quincaillerie / etc est organisé comme suit :

Réseau interne

  • Serveur ou un PC qui joue le rôle de serveur
  • Pour l’option infonuagique-hybride, le serveur doit être branché à Internet.

Quincaillerie minimale

  • Ensemble Pentium 3 Ghz incluant toutes les composantes (écran, souris, clavier, cd-rom, etc.)
  • 512 Megs de mémoire vive (RAM)
  • 250 megs d’espace libre sur le disque dur
  • La suite bureautique MS-Office 2007 professionnel incluant le logiciel access
  • Installation sur tous les ordinateurs des « Service pack (1 au minimum) de MS Office »

La BDI, c’est un CRM, ERP, BPM et bien plus :

  • Gestion des dossiers informatisés
  • Gestion de la relation client
  • Gestion des prospects
  • Gestion des sous-traitants
  • Gestion des fournisseurs
  • Gestion des communications interne et externe
  • Gestion des rappels
  • Rapports des ventes et des opportunités
  • Production de rapports ou de lettres en format Word ou PDF
  • Possibilité d’importer ou exporter des données
  • Gestion des notes de services aux employés
  • Gestion des dossiers employés
  • Babillard pour communications en interne
  • Gestion des processus d’affaires
  • Gestion de la planification stratégique
  • Gestion des réunions de l’entreprise
  • Et bien plus …

La BDI est flexible et modulable selon vos besoins

Vous avez la possibilité de personnaliser votre Base de données intégrale (BDI) par un développement sur mesure. Le développement sur mesure permet d’ajouter des fonctionnalités à la BDI de façon à refléter vos différents processus d’affaires. Bien entendu, le succès d’un développement sur mesure est la définition des processus d’affaires.

infobdioptimal

Quels seront les bénéfices pour votre entreprise ?

  • Efficacité augmentée
  • Rendement interne accru
  • Compatibilité avec d’autres logiciels
  • Modulable
  • Flexible
  • Réduit de 83% le temps consacré à la recherche d’une information
  • Facilite le partage et l’accès des informations entre les utilisateurs
  • Fiable et sécuritaire
  • Retour sur investissement en 9 mois

Pour de plus amples renseignement sur la BDI, nous vous invitons à nous écrire à info@groupehumaprise.com

Ou demandez une démonstration sans frais :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Vous croyez que d’autres propriétaires de PME pourraient en bénéficier ! N’hésitez pas à partager.

 

La dynamique des changements et son impact sur la culture organisationnelle

D’entrée de jeu, il existe trois principales causes de changement et elles ne sont pas mutuellement exclusives :

1-         nouvelles orientations données par la direction, le conseil d’administration ou le personnel (interne) ;

2-         nouvelles orientations données par un des éléments de l’environnement externe, que ce soit au niveau légal, politique économique ou autres,

3-         restrictions budgétaires.

Ces changements ont des impacts à différent niveau dans une organisation, dont sur les individus.

1 ) Le changement et ses impacts sur les employés

Peu d’employés aiment le changement. Les gens ont des valeurs, des façons de faire, une routine et ces dernières se retrouvent bousculées lors de période de changement. Ce changement a effectivement un impact sur Ia motivation et par le fait même la productivité en entreprise.

 

1.1) Impact sur les tâches

Les employés ont accepté des postes car ils pouvaient accomplir un travail qu’ils aimaient ou qui les passionnaient. Avec les changements organisationnels, ils se retrouvent à effectuer plusieurs autres tâches. En conséquence, la raison qui les a motivés à accepter un poste n’occupe qu’une fraction de leur temps et très souvent, ils n’ont plus le temps de le faire.

Les gens se demandent s’ils ont les outils pour accomplir les nouvelles taches. La formation devient très importante. Lors de période de changement, peu importe les compétences, les aptitudes au travail ou les habiletés professionnelles, ce sont les habiletés personnelles qui prendront le dessus et permettront de passer au travers des tâches demandées (intelligence émotionnelle).

Überlegen, Kreuzung

Les tâches étant plus nombreuses et les besoins aussi, il arrive parfois que les gens se concentrent davantage sur ce qu’ils ne peuvent accomplir ou sur leurs échecs plutôt que sur leurs accomplissements ou sur ce qu’ils peuvent faire. Ne regarder que ce que nous ne pouvons accomplir entraîne un découragement important et les gens se sentent comme une victime. II est important de changer le focus de notre regard afin de faire diminuer les frustrations.

En période de changement, les gens ont tendance à vouloir en faire plus et consacre plus d’heures ou amène du travail à la maison. Ce cercle vicieux accélère la fatigue et les frustrations grandissent. Il est important de différencier vie professionnelle et vie personnelle afin d’avoir du temps pour se ressourcer et refaire ses énergies. Nous sommes en interaction constante avec ce qui nous entoure (famille, communauté, emploi, couple, ami(e)s et bien d’autres) et un certain équilibre naturel s’établi. En période de changement, cet équilibre est affecté et provoque une restructuration de notre vie personnelle également, voire même de nos valeurs.

En conclusion de cette section, pour bien survivre au changement, il importe de prendre soin de soi et de se ressourcer. De cette manière, peu importe le changement qui s’opère dans notre vie personnelle, nous avons des ressources pour y faire face et maintenir notre niveau de productivité.

 

2) La vision, la mission en période d’incertitude économique

En période d’incertitude économique, il est peu s’avérer difficile de prendre une décision ou de fournir une orientation spécifique à l’équipe ou à l’organisation car il existe trop de variables inconnues. Toutefois, c’est en ces temps que l’équipe ou l’organisation éprouve davantage le besoin d’avoir des orientations claires et précises. Dès lors, les attentes envers la direction afin de fournir ces orientations sont très grandes. À défaut de le faire, il en résulte de l’insatisfaction ou des frustrations.

En ces périodes grises, les employés peuvent questionner le leadership et chercher à créer leur propre leadership. Des scissions internes peuvent survenir au sein de l’équipe et des petits clans se forment. Également, un sentiment de méfiance peut s’installer, car les employés ont l’impression que la direction ne peut faire la tâche et chaque discussion ou communication de la part d la direction est sujette à interprétation de la part des employés, comme la peur d’agenda caché, soit de décoder le message non-dit derrière ce qui est présenté.

citation-pierre-vareille-69505

Au niveau de la direction, en période de changements, la direction cherche à obtenir le plus d’information possible sur les changements et les implications possibles pour l’entreprise. Pour ce faire, elle va chercher à s’entourer de proche collaborateur interne, ce qui tend à confirmer auprès des employés l’existence de favoritisme interne ou d’inégalité au sein de l’équipe ou d’experts externes, ce qui tend à confirmer que la direction ne maîtrise pas tout. Enfin, si la direction reste seule, bon bien, elle fuit et s’isole. Peu importe le scénario, les actions peuvent être interprétées négativement.

C’est en ces périodes d’incertitude que la mission et la vision de l’entreprise permettent de fournir des explications aux employés. Avec la vision de l’organisation, les employés connaissent le long terme et savent la voie que s’est donné l’entreprise. Avec la mission, les employés obtiennent un druide pour guider leurs actions dans le court terme.

En ces jours sombres, la mission et la vision permettent de rassurer les employés en disant que l’entreprise maintient le cap sur les objectifs à long terme. Une tempête faisant rage vient perturber le court terme, mais les expériences des années antérieures démontrent que l’entreprise sait comment naviguer en eaux troubles. Dès lors, le capitaine rassure son équipage et le risque de mutinerie ou de scission interne s’estompe.

 

  1. La dynamique du changement

 

La dynamique des changements comporte trois niveaux :

 

Niveau I

Peu importe le changement, les employés auront l’impression d’avoir perdu quelque chose (nouvelles tâches, bénéfices, formation, privilèges, un collègue)

 

Niveau 2

Peu importe Ia compétence des gens, ils ressentiront un sentiment d’ambiguïté, beaucoup de confusions et beaucoup d’énergie seront dépensées pour des projets qui n’aboutiront pas.

 

Niveau 3

En résultat des étapes précédentes, les gens auront les sentiments d’avoir perdu quelque chose et l’ambiguïté entraîneront une détérioration de Ia confiance (confiance en soi, envers l’équipe ou envers Ia direction). II s’en suivra un sentiment de préservation de soi c’est-à-dire les gens tenteront de sauver leur peau.

 

À défaut d’avoir une direction capable de fournir des explications et de mobiliser son équipe, les besoins de changement entraînent parfois les situations suivantes :

– les meilleures éléments quittent le navire pour se trouver des emplois plus stables ;

– car on doit en donner davantage, le bureau suit les employés à Ia maison et la maison suit les employés au travail ;

– on concède un pouce et ils prennent un mile ;

– la présence n’est pas nécessairement un signe de productivité, ça n’avance pas ;

– on a l’impression que les employés ne sont pas tous traités égaux, même si c’est le message qui est véhiculé.

 

Il importe donc pour la direction de fournir une explication aux événements qui se produisent, même si la direction n’a pas la certitude absolue que que son explication est la vérité. Ce n’est pas mentir ici. C’est simplement être honnête car qui possède une boule de Crystal permettant de prédire et d’expliquer l’avenir ?

Arbeit, arbeitsplatz, beratung, beruf, besprechung, besprechungsraum, business, büro, bürokauffrau, bürokaufmann, Sitzung, erfolg, firma, tagungsraum, führung, geschäfsmann, geschäftsfrau, Konferenz, geschäftsleute, gruppe, job, karriere, büro, kommunikation, kompetenz, leute, Präsentation, lösung, management, manager, meeting, menschen, mitarbeiter, motivation, männer, personal, Konferenzraum, seminarraum, personen, seminar, sitzen, strategie, team, teamleitung, tagungsraum, tisch, unterlagen, unternehmen, zusammenarbeit
« L’infolettre de Groupe Humaprise fait dire que je sais où on s’en va et je vous demande de me faire confiance ! »

En agissant de la sorte, les employés se sentent rassurer et maintiennent leur confiance envers la direction. Qui dit confiance, dit productivité. De telle sorte, l’entreprise devrait se sortir de cette période d’incertitude avant que les employés ne se mettent à questionner les explications fournies par la direction.

En guise de conclusion, les changements organisationnels sains… c’est possible. Les 5 étapes :

1-      Avoir des conditions de base avant d’amorcer le changement ;

– envisager de solutionner les conflits de vieilles dates

– ne pas ré-ouvrir de vieux conflits

– avoir de la transparence au niveau de la direction

– ne pas favoriser certains employés

 

2-      Creer un climat favorable au changement

support

– travailler à maintenir la confiance

– structure organisationnelle qui doit être bien présentée

 

3-   Créer de nouvelles capacités dans l’organisation

– se doter d’une cible commune, telle la vision

– avoir accès à de l’information

– communications claires et sans ambiguïté   ex. Pouvons-nous discuter ?

– entraide ex. Est-ce qu’on s’en fiche ?

– structure ex. Sommes-nous tous ensemble là-dedans ?

-avenir           ex. Planifier et réaliser ensemble ?

 

4- Développer de nouvelles compétences

– formation professionnel et personnel (employés et direction)

 

5- Développer de nouvelles pratiques et de nouvelles approches

– interne (politiques et procédures)

– externe (chercher des partenariats avec notre clientèle, la communauté, les autres établissements)

 

Pour terminer !

La matière première d’une entreprise est le personnel et son savoir. Souvent, au nom de l’accessibilité et pour conserver le service à la clientèle, les coupures se font au niveau des bénéfices donnés aux employés ou dans la formation. En ces temps de restructuration, les employés ont besoin de beaucoup plus de support, souvent dans les bénéfices (massage, chiro etc.) et de formation afin de pouvoir répondre aux nouvelles tâches qui leur sont octroyées.

Vous vivez de la résistance face aux changements que vous souhaitez voir implanter dans votre entreprise ? Contactez-nous au 819-770-9332 ou par courriel à info@groupehumaprise.com pour connaître notre démarche. Nous sommes en affaires depuis 1987 et nous avons assisté plus de 250 propriétaires d’entreprise dans cette démarche.

Contactez-nous pour en discuter :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Vous pouvez vous inscrire gratuitement à notre infolettre afin de recevoir un conseil pratique de gestion tous les mardis matins, à prendre bien au chaud avec votre café.

Vous croyez que d’autres propriétaires de PME pourraient en bénéficier ! N’hésitez pas à partager.

Stratégie, structure, infobésité … processus circulaire entre informations et stratégies

Une nouvelle stratégie ou se structurer ?
Se structurer ou agir en conquérant ? Nouvelle stratégie ou meilleure gestion ? La réponse à ce questionnement est simple. Une entreprise qui est bien structurée et qui possède une stratégie moyenne saura tirer son épingle du jeu dans un marché compétitif. Par contre, une entreprise souffrant de désorganisation interne avec la meilleure stratégique inimaginable atteindra rapidement un maximum d’inefficacité.

Se structurer afin de combattre « l’infobésité »
L’accès rapide à de l’information adéquate permet de maximiser la prise de décisions. Toutefois, se retrouver avec des données non-pertinentes nuit à la productivité, à la rentabilité et entraîne de la confusion pour la prise de décision. Cette montagne d’informations non-pertinentes s’appelle : « l’infobésité ».
En premier lieu, l’infobésité a un coût. Selon Mindjet, en France, l’infobésité a un coût de plus de 2000$ par an par emploi et représente 95 heures de travail perdues par employé par année à traiter des informations inutiles.

Infographie-submerges-medias-sociaux
De plus, cette tendance par les entreprises d’accumulation de données sans toutefois les traiter peut facilement être prévenue. Ce symptôme d’accumulation d’information de tout acabit peut être évité en triant l’information avant de la classer. Il s’agit de se poser la question est-ce que l’on conserve ou on rejette cette information ?
Ce qui devrait dicter la conservation d’une information est son utilisation future. Le cadre de référence de l’utilisation future des informations est la planification stratégique, les stratégies opérationnelles et le développement futur des produits ou des services.
Continue reading